Eveille ta vie
Pour Vivre

Se reconnecter à soi et à son for intérieur.   

 
Textes Inspirants

Il était une fois une course de grenouilles.

L’objectif était d’arriver au sommet d’un arbre. L’arbre était si haut qu’il se perdait dans le ciel, parmi les étoiles. Un large public se rassembla au pied de l’arbre. Certains par curiosité, d’autres pour les soutenir.

La course commença. En fait, personne ne croyait possible que les grenouilles puissent atteindre le sommet de l’arbre. Devant la difficulté de la tâche, les encouragements du départ cédèrent au scepticisme, et toutes les phrases que l’on entendait furent de ce genre : « Quelle peine elles se donnent ! Elles n’y arriveront jamais ! De toute façon, c’est impossible ! ».

Les grenouilles se mirent à douter d’elles-même et quelques grenouilles commencèrent à se résigner et abandonnèrent la course. De plus en plus perplexe, le public poursuivait « Quelle peine elles se donnent ! Elles n’y arriveront jamais ! De toute façon, c’est impossible ! » Alors que la motivation des grenouilles déclinait, il y’ en avait une qui continuait à grimper malgré tout : « Quelle peine perdue ! Elle n’y arrivera quand-même jamais ! »

 

Une à une, les grenouilles s’avouèrent vaincues et toutes abandonnèrent, excepté la même grenouille volontaire qui persistait. Tenace, elle continuait de grimper vers les étoiles malgré tous les commentaires lui assurant qu’elle n’y arriverait jamais, que c’était impossible.

Finalement, avec un énorme effort, elle rejoignit le sommet de l’arbre.

Médusées, les autres voulurent savoir comment elle avait fait pour terminer l’épreuve et l’une d’entre elles s’approcha pour le lui demander. Elle découvrit qu’en fait, la gagnante… était sourde !

“Le grand triomphe de l’adversaire c’est de vous faire croire ce qu’il dit de vous” disait Paul Valéry.

Sauf si on est sourd à ses propos !

Le manque de confiance en soi ou d’estime de soi nous rend dépendant du regard des autres et ouvre ainsi la porte à toutes sortes d’afflictions et d’abandons.

L’adversaire peut être extérieur comme intérieur. On n’a parfois besoin de personne pour nous saper le moral ou nous décourager ; notre petite voix négative ou nos propres pensées démoralisantes peuvent suffire à nous détourner de nos motivations.

La négativité est contagieuse. Soyez sourds aux pensées paralysantes et aux propos destructeurs. Soyez sourds à ceux qui vous empêchent d’avancer, vous dissuadent de réaliser vos rêves, vous détournent de vos étoiles.

Une histoire d'oiseaux

 

« Chacun, n’importe qui, peut mettre un oiseau dans une cage, mais c’est aussi l’oiseau lui-même. Chacun, n’importe qui, se laisse enfermer dans des cages. » J’étais perplexe... « Mais pourquoi se laisse-t-on enfermer dans des cages ? »

« Ces cages-là, petite fille, ont des barreaux que l’on ne découvre que de l’intérieur... Il y a même des cages qui ont la forme de la souffrance. »

« Qu’est-ce qui arrive quand on s’aperçoit qu’on est dans une cage?»

« Cela dépend de chacun », répondit l’oiseau.

« Il y a ceux qui sentent que les cages détruisent ; ceux-là osent prendre leur élan et les quitter très vite.

Il y a ceux qui hésitent, mais plus ils hésitent, plus difficile ce sera parce qu’ils s’habituent à la cage. S’habituer à la cage déforce les ailes et réduit la vue...

Et puis il y a ceux qui ont tellement peur qu’ils n’osent même plus regarder la porte. »

 

JACQUES, B., Dis, est-ce que ça repousse les ailes ? Namur : Fidélité, 2003.

Le Découragement

Partout des pancartes annonçaient que le diable se retirait des affaires et mettait ses outils en vente.

Malice, haine, envie, jalousie, trahison, mensonge, avidité,… tous les instruments du mal étaient là et chacun son prix.

Parmi tous ces outils rutilants, il y en avait un, apparemment inoffensif et très usé. Pourtant son prix était bien supérieur à tous les autres.

Alors quelqu’un demande au diable de quoi il s’agit.

– C’est le découragement, répond le diable.

– Pourquoi le vendez-vous aussi cher ?

– Parce qu’il est plus utile et plus efficace que n’importe quel autre. Avec ça, je peux tout faire, entrer dans n’importe quel homme et le manoeuvrer à ma guise.

– Pourquoi est-il aussi usé ?

– Parce que je l’emploie avec presque tout le monde. Et très peu de gens savent qu’il m’appartient.

Le prix fixé pour le découragement était si élevé que l’instrument n’a jamais été vendu. On dit que le diable en est toujours propriétaire et continue de l’utiliser… sauf quand il rencontre l'espérance et la motivation. 

© 2021 par Eveille ta vie pour vivre.

Jimmy Canvot Therapeute Conferencier Medium Coach Atelier | JC-SoCoaching

Croyances limitantes Blessures de l'âme Guidance 

Séance en ligne, Visio, Consultation en Distancielle